• Chronique Love is the Devil - tome 4

    Chronique Love is the Devil - tome 4

    (voir la fiche du tome)

     

    Haruru s'est introduite dans une école de garçons. Approchée d'un peu trop près par le camarade de classe d'Isshin, Senri, son déguisement risque d'être dévoilé ! Le démoniaque majordome tente de la protéger, mais voilà que la servante de Senri se met à le séduire !?!

     

    La fête du démon

    Dans le volume précédent nous avons fait la rencontre de Senri, un camarade de classe d’Isshin qui avait des soupçons sur Haruru qui était travesti un garçon. Dans ce volume il ne va pas hésiter à inviter la jeune fille et son majordome chez lui pour soi-disant fêter le prix « d’Haruki », mais ceci n’est pas le but premier. En effet lorsqu’ils seront arrivés chez le jeune homme, nos protagonistes vont faire la connaissance de Kazuki la servante la plus proche de Senri, c’est également à ce moment que nous remarquons que plusieurs lycéennes sont également présentes à cette fête. Cependant cette organisation n’était qu’un vulgaire prétexte afin de se rapprocher d’Haruru ; en effet, Isshin n’a pas hésité une seconde à montrer son désir de rester en intimité avec Kazuki. Mais c’est par la suite que tout va devenir plus clair dans nos têtes sur les intentions des personnages ! Concernant Isshin il va se montrer très ingénieux, utilisant son côté de séducteur ultime pour soumettre la jeune servante de son camarade afin de savoir ce que ce dernier complote en apportant autant d’importance sur « Haruki ». Quant à Senri nous allons assister à une scène que personne n’aurait pu prédire ! Ce dernier va s’excuser auprès « d’Haruki » pour son comportement au lycée, il avoue avoir exagéré et qu’il ne voulait pas s’excuser devant tous les autres élèves. Par la suite il va découvrir assez facilement (notamment par l’intervention d’Haruru qui va révéler son vrai prénom) la véritable identité de notre protagoniste ; cette scène va se terminer sur une déclaration plus ou moins directe de Senri sur son amour envers la jeune fille. Cet amour peut nous sembler encore infondé suite à sa réplique : « Je crois que je t’aime », mais nous allons très vite comprendre que cet amour semble bel et bien réel et sérieux. Contrairement au tome précédent où nous avons une vision un peu négative de Senri, cette fois-ci nous réalisons qu’il s’agit d’un personnage sympathique qui semble être digne de confiance.

     

    Les anges et les démons jouent ensemble

    Après les évènements mouvementés qui se sont produits chez Senri, Haruru va retourner au lycée comme d’habitude, cependant elle va ressentir un trouble suite à la déclaration de la veille, elle ne sait pas comment réagir et ses pensées se tournent toujours vers Isshin : l’aime-t-elle ? Est-ce qu’un jour elle pourra lui avouer qu’elle l’aime ? Alors que notre jeune lycéenne est en cours, nous allons être tout aussi surpris qu’elle en voyant notre cher Senri débarquer en classe pour, au final, rester cacher sous son bureau. Nous allons avoir le droit à quelques scènes comiques, notamment le jeune qui va approcher Haruru de prêt, ce qui gênera la jeune fille qui doit rester discrète pour ne pas révéler la présence du jeune homme. (qui va malgré tout sortir de son propre chef mine de rien, en draguant la professeur d’Haruru…). Le soir, nous allons de nouveau assister à l’incroyable perspicacité d’Isshin qui va avoir remarqué qu’Haruru a un rendez-vous de marquer sur la cuisse (acte de Senri lors de son intrusion dans la classe de la jeune fille). Après quelques tensions notre protagoniste va se rendre au rendez-vous du jeune, et à sa plus grande surprise (et la nôtre) nous allons voir qu’Isshin est aussi de la partie, en effet il a insisté pour revoir Kazuki ! Évidemment ce double rencard sera l’idée de notre talentueux Isshin qui a pensé à tout pour essayer de mettre à l’aise la jeune fille qui n’a pas l’habitude des rencards. Les deux « couples » vont déambuler ensemble, mais Haruru va se montrer très réservée, concentrée sur Isshin elle ne fait pas du tout attention aux tentatives de séduction de Senri. Or, après une vive discussion avec Kazuki, la jeune fille va être rassurée d’entendre qu’elle ne sort pas encore avec notre majordome (selon elle ce n’est qu’une question de temps), par la suite elle va se montrer plus à l’aise et très souriante avec Senri. À la fin ce rencard, Haruru va avouer avoir oublié qu’elle aurait dû répondre à la déclaration du jeune homme, mais ne sachant pas comment réagir il va faire en sorte que ce fût une simple plaisanterie. Cependant Senri va dévoiler à Isshin qu’il est la personne qu’aime Haruru, et qu’il ne va pas laisser tomber aussi facilement et qu’il va tout faire pour conquérir la jeune fille. Avec ce double rencard nous avons pu en savoir davantage sur la vraie personnalité de Senri, mais également sur Isshin qui semble penser qu’il est impossible qu’une relation s’installe entre lui et sa maîtresse. Mais malgré tout, nous gardons des doutes sur les paroles d’Isshin, pense-t-il vraiment ça ? Ou bien nous cache-t-il quelque chose ?

     

    Mi-ange, mi-démon

    Depuis le début de ce volume, le personnage de Kazuki est exploité, à chaque apparition nous en savons un peu plus sur elle, or elle reste malgré tout très intrigante et nous ne pouvons pas encore dire si elle va nuire à Haruru ou si elle va être une « alliée ». À la fin du tome cette dernière va être envoyée chez Haruru pour être la nouvelle servante, sous prétexte qu’Isshin est le seul majordome alors il serait préférable d’avoir une aide supplémentaire. Cependant nous allons très vite apprendre que ceci est un complot de la part de Senri : voulant Haruru pour lui seul et en sachant qu’elle n’a d’yeux que pour Isshin, il va demander à sa servante Kazuki d’user de ses charmes sur Isshin pour que ce dernier s’intéresse à elle. Nous supposons donc que cette jeune femme va mettre des bâtons dans les roues à Haruru, et que Senri va en profiter pour se rapprocher de la jeune fille. Le personnage de Kazuki reste très mystérieux, parfois elle peut se montrer très sympathique mais à la fois très rusée et sans pitié. Le masque va-t-il tomber et révéler un personnage près à tout pour exécuter les ordres de son maître ? Ou bien une autre facette que nous ignorons complètement ?

     

    Le relâchement du démon

    Après le double rencard, Haruru ne va pas hésiter à montrer tous les souvenirs qu’elle a ramenés de cette journée, et afin de s’excuser de s’être énervé sur Isshin un peu plus tôt elle va offrir un cadeau à son majordome. Nous allons remarquer qu’il est très touché de ce geste, car à travers ce dernier il remarque qu’Haruru ne le voit pas uniquement qu’en tant que servant. Plus tard dans la soirée, alors qu’Haruru s’est endormie lors du trajet de retour, Isshin va l’installer dans son lit. Alors qu’elle dort, cette dernière va prendre Isshin dans ses bras (dans son sommeil), ce dernier va se demander si elle dort mais un rapprochement va avoir lieu ! Isshin était sur le point d’embrasser Haruru, cependant il reprit très vite ses esprits pour affirmer qu’un amour entre un majordome et sa maîtresse est impossible. Cette scène soulève de multiples questions chez nous, lecteurs. Haruru dormait-elle vraiment, a-t-elle essayé de jouer d’une stratégie ? Cette réaction d’Isshin et ces paroles peuvent-ils soupçonner des éventuels sentiments envers Haruru ?

     

     

    Nous pouvons donc dire que ce tome est riche en événements : avec l’invitation de Senri chez lui et le double rencard nous assistons à la révélation de plusieurs personnages, notamment de Senri. Le nouveau protagoniste apparu, Kazuki, est très intrigant car nous ne savons pas qu’elles sont ses véritables intentions. Et pour finir, Isshin se rapproche de plus en plus d’Haruru. Beaucoup de questions sont soulevées, nous attendons impatiemment le prochain tome qui sera l’avant-dernier de la série !

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :