• Chronique Love Mission - tome 1

    Chronique Love Mission - tome 1

    (voir la fiche du tome)

     

    Yukina Himuro exerce ses talents d’auteure de romans à succès pour téléphone portable sous le pseudonyme de Yupina. À part son cousin Akira, personne ne connaît sa double identité. Un jour, elle réalise que ses lectrices sont avides d’histoires d’amour, inexistantes dans ses histoires. Afin de satisfaire au mieux les attentes de ses fans, Yukina décide d’expérimenter elle-même l’amour. Sa cible : Shigure, le garçon le plus populaire de l’école, la mission qu’elle lui réserve : tomber amoureux d’elle !

     

    Un personnage principal des plus inhabituels

    Dans ce premier volume nous faisons la connaissance du protagoniste principal : Himuro Yukina. Ce personnage qui s’éloigne des stéréotypes du shôjo est d’un naturel glacial et peu social. Très observatrice du monde qui l’entoure, Yukina écrit des romans sur téléphone portable qui semblent rencontrer un vrai succès. Les lecteurs voulant plus de romantisme dans ces récits, notre jeune lycéenne va devoir apprendre ce qu’est l’amour ! C’est là que nous pouvons remarquer que ce personnage est très ambitieux et est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut. Nous nous attachons très vite à celui-ci, étant intrigué par sa façon de voir le monde et sa personnalité que nous rencontrons rarement dans les shôjo. La fin du volume nous montre un dur passé de Yukina, en effet dans ses premières années de scolarité elle possédait déjà ce regard perçant. Ses camarades pleurer en son contact, et la seule personne qui n’avait pas cette réaction était un des adultes qui s’occupaient d’elle à l’école, elle s’est donc attachée à lui. Cependant la jeune fille ayant entendu cette même personne parler de ce regard avec ses collègues, elle s’est retrouvée complètement dévastée. Après ce flash-back nous remarquons qu’une grande solitude ronge Yukina depuis longtemps, et que derrière ses apparences de jeune fille forte, elle cache un profond mal-être. Le fait d’avoir peur de retirer ses lunettes peut aussi être le signe que Yukina a peur de reconnaître la solitude qu’elle a connue plus jeune, une solitude qui était encore plus forte auparavant.

     

    Un coureur qui se prête au jeu

    Dans ce premier volume nous faisons également la connaissance de Kitami Shigure, le garçon le plus populaire du lycée. Comme dans nombreux shôjo il est beau, apprécié de tous, président des élèves et bon élève. Hors ces clichés, il est un personnage assez intéressant ! Effectivement, son passe-temps favori est de faire tomber amoureuses les filles de sa classe pour écouter leur déclaration d’amour pour ensuite leur dire, dans la plus grande douceur, qu’ils ne peuvent être que de simples amis. À première vue ce personnage n’a pas une très bonne place dans notre cœur, on le considère comme un imbécile qui ne fait que courir après les filles et qui jouent avec leurs sentiments. Malgré qu’il ne corresponde pas du tout avec Yukina, il ne va pas avoir le choix d’accepter les missions que la jeune fille va lui imposer. Même s’il la déteste il va se montrer très impliquée dans ces fameuses missions, en tant que lecteur nous admirons son côté plus « doux », lorsqu’il rougit par exemple. Pour le moment nous ne savons rien du passé de ce personnage, donc nous ne pouvons pas savoir s’il est hypocrite de nature, ou s’il a vécu un évènement qui le pousse à être comme ça. Il reste un personnage que nous n’apprécions pas encore totalement à la fin du volume, nous attendons de le revoir en scène, notamment dans de futures missions. Nous nous doutons qu’il va être un personnage clé et qu’indéniablement une relation particulière va s’installer entre lui et Yukina. Nous attendons donc le prochain volume, dans l’optique de voir l’ambiance qui va s’installer entre nos deux personnages.

     

    Un concept hors du commun

    Ce shôjo se déroulant dans un lycée, nous nous attendons pas à un univers fantastique ou équivalant qui peut laisser place à un scénario jamais vu. Le fait que celui-ci se déroule dans un lycée nous laisse penser qu’il va s’agir d’une montagne de clichés, mais si nous regardons bien, le scénario est très original. Contrairement à de nombreux shôjo, l’héroïne n’est pas amoureuse du beau garçon de l’histoire, tout au contraire elle le trouve insignifiant. Les deux protagonistes se détestent mutuellement mais ils vont devoir « jouer » au jeu de l’amour à cause d’intérêts personnels. Pour Shigure il est hors de question que tout le monde découvre l’existence de son carnet, sa vie ne sera plus aussi facile et sa réputation en prendra un coup. Quant à Yukina son point faible ne doit pas être révélé, sinon elle ne va plus pouvoir observer son entourage comme auparavant, et si elle se laisse faire son avancement sur son roman ne pourra pas se réaliser. Les missions vont donc être un moyen pour l’auteur de donner une touche de comique d’une part, mais également des « périodes » où les sentiments des personnages vont peut-être évolués dans les prochains tomes. Ce qui est original par rapport aux autres shôjo, c’est que notre héroïne ne connaît rien sur l’amour, les sensations qu’on éprouve lorsqu’on aime lui sont inconnues ! C’est aussi pour cela qu’elle peut paraître maladroite dans sa quête d’apprentissage de ce qu’est l’amour, mais il est très intéressant de voir comment Yukina va interpréter ce qu’elle ressent. Elle va rentrer dans un monde inconnu où elle ne sait rien, lorsqu’elle va ressentir pour la première fois telle sensation, elle ne sera pas quoi faire ni quoi penser. Ce qui est intéressant dans ce shôjo c’est que l’héroïne va interpréter à sa façon les sentiments qui vont la submerger, et nous allons parfaitement les ressentir ce qui va nous imprégner ses émotions. En tant que lecteur nous sommes curieux de voir comment Yukina va découvrir ce qu’est l’amour, comment est-ce qu’elle va interpréter tel ou tel sentiment.

     

    Un graphisme fin qui nous transporte

    Pour parler du graphisme, nous pouvons dire qu’il est très raffiné et qu’il nous transporte dans l’histoire. Le style d’Ema Toyama n’est pas du « 100% shôjo », il y a quelque chose qui rend ses traits très élégants et que nous ne voyons pas partout. La mise en page également est bien travailler, nous sommes bien transportés dans l’action à certains passages, de ce fait nous ne décrochons pas et nous tournons les pages sans jamais s’arrêter. Beaucoup de scènes sont très agréables à lire comme celle où Yukina et Shigure se prennent la main, le raffinement du dessin et la façon dont ce geste est mis en scène nous captive vraiment. Les émotions des personnages sont également bien transcrites, il nous est donc très facile de comprendre et ressentir les émotions des protagonistesau fil de notre lecture. Le dessin qui est très plaisant et qui peut convenir à beaucoup de monde, nous entraîne dans une lecture intéressante et ne nous fait jamais lâcher prise.

     

    Love Mission est donc un manga qui s’éloigne des autres shôjo malgré quelques scènes clichées qui ne se font pas remarquer face aux personnages principaux qui sont bien travaillés et dotés d’une personnalité qui varie beaucoup de celle qu’on rencontre souvent dans les shôjo. Le scénario ouvre beaucoup de cheminements différents et nous laisse à penser que les personnages vont se rapprocher, et que des événements extérieurs vont apparaître. Le graphisme raffiné du mangaka va nous transporter durant toute notre lecture et va retranscrire à merveille des scènes magnifiques ! Ce premier tome introduit bien l’histoire, nous sommes curieux de découvrir la suite !

     

     


  • Commentaires

    1
    shaman912010
    Mardi 29 Octobre 2013 à 11:41

    Cette chronique est super elle me donne vraiment envie de lire le manga pourtant je n étais pas très convaincu au début je n'apprécie pas les shojo. Merci beaucoup pour cette chronique j'attends avec hâte les prochaines. :D

    2
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 08:22

    J'ai ressenti exactement la même chose que toi en lisant ce tome 1, et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à le voir comme ça, contrairement aux chroniqueurs MN!

    3
    Lundi 6 Janvier 2014 à 18:46

    En apercevant la chronique du tome cinq (que je n'ai pas lu pour ne pas me spoiler, lol), je me suis dit : pourquoi pas commencer la série ? Aussitôt dit, aussitôt fait. Je me suis alors lancée dans la lecture du tome 1. Cela m'a un peu dérouté sur le début, je dois l'avouer. Je trouvais que l'histoire était un peu... étrange. Mais au fil de la lecture, je me suis laissée entraîner, tournant chacune des pages avec une curiosité grandissante. On a envie de connaître la suite, de voir ses sentiments évolués au fur et à mesure des missions... Ce que je trouvais initialement "étrange" dans ce manga, c'est peu à peu mué en "originalité". Malgré quelques clichés, comme tu as pu le souligner dans ta chronique, cette série se détache des codes classiques des mangas shôjô (peut-être était-ce cela même qui m'avait dérouté à la lecture des premières pages). Le graphisme est soigné et les sentiments nouveaux du personnage principal nous sont parfaitement retransmis, comme si nous expérimentions nous-même cet amour. En bref, ce fut une très bonne découverte pour ma part ^^

    4
    Lundi 6 Janvier 2014 à 18:53

    Je suis contente que cette première lecture t'ai plu ! J'espère que tu vas vite lire la suite car ça devient de mieux en mieux ^^

    5
    Lundi 6 Janvier 2014 à 19:02

    A mon avis, cela ne serait tarder, lol. 

    Ce premier tome a réussi à aiguiser ma curiosité. Il me tarde vraiment de voir comment va évaluer la relation entre Yukina et Shigure ^^

    6
    Lundi 6 Janvier 2014 à 19:16

    Tu vas voir, c'est vraiment super ! Le temps est long entre deux tomes xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :