• Chronique Secret Service ~Maison de Ayakashi~ - tome 7

    Chronique Secret Service ~Maison de Ayakashi~ - tome 7

    (voir la fiche du tome)

     

    Vingt-quatre ans après la tragique nuit où le cortège des Yôkai a tué Miketsukami, la vie a changé à la Maison Ayakashi. Des anciens résidents, seul Sorinozuka a survécu et vieilli, tous les autres sont morts dans les années qui ont suivi le drame et se sont réincarnés, conservant ou non les souvenirs de leur vie antérieure. Après plusieurs semaines de malaise et d'angoisse, la nouvelle Ririchiyo finit par retrouver la mémoire et dit adieu aux anciennes incarnations de ses amis pour ouvrir son cœur à ceux qu'ils sont devenus aujourd'hui. Mais le mystère plane autour de Miketsukami. Ses actions étranges laissent à penser qu'il pourrait lui aussi avoir conservé la mémoire de sa vie passée. Bien décidés à découvrir la vérité, Zange et Shôkiin lui tendent un piège. Le voile se lève enfin sur la nouvelle incarnation de Sôshi Miketsukami…

     

     

    Le vrai Miketsukami

    Depuis que nos protagonistes sont réincarnés, nous nous demandons si Sôshi à conserver ses souvenirs de sa vie d'avant. Dans ce volume nous avons des éléments qui apparaissent pour servir de réponse à certaines questions. Tout d'abord nous voyons à travers un flash-back que Ririchiyo lors de son vivant (sans doute après la mort de Sôshi) est allé voir Ayame Shokin, afin qu'elle transmette au nouveau Miketsukami sa volonté afin de le sauver (sachant que comme celui qu'elle a aimé, celui-ci souffrirait dans sa jeunesse). C'est alors que nous pouvons voir, toujours dans le passé, que la réincarnation de Sôshi ressent cette volonté qui lui a été transmise, il pouvait voir la silhouette de sa sauveuse à travers plusieurs jeunes filles, décidant par la suite de trouver un moyen de remercier cette inconnue pour ce qu'elle lui a apporté. Comme nous le savons, la réincarnation de nos deux protagonistes vont se retrouver à la Maison Ayakashi : Ririchiyo ayant retrouvé quelques souvenirs va aimer le Miketsukami d'aujourd'hui en le voyant comme l'ancien, ne voulant pas tourner la page ; quant à Sôshi il va aimer sa maîtresse. Mais le renard se pose des questions, il va donc faire des recherches sur sa vie antérieure, et c'est là qu'il va se rendre compte que les sentiments de Ririchiyo ne sont pas tournés vers lui, mais vers l'ancien Sôshi ; il va donc haïr son ancien lui car le coeur de sa maîtresse lui appartient. Le haïssant, il va tout faire pour détruire tout ce qui peut concerner l'ancien lui, en commençant par la capsule temporelle, or il va échouer et nous allons découvrir que Miketsukami est également jaloux de son ancien lui qui a reçu de belles paroles de Ririchiyo. Il va même reconnaître que sa maîtresse lui aura permis de connaître de nouvelles émotions comme l'amour, la tristesse, l'impatience, l'amusement mais surtout la douce souffrance.

     

     

    Une nouvelle amitié et une rencontre très attendue

    À la plus grande surprise des lecteurs, nous voyons dans ce volume que la réincarnation de Banri a pour meilleur ami Mikoto ! Celui qui a lancé la parade nocturne qui a tué tous les résidents de la Maison Ayakashi, cependant Banri ne peut pas le savoir. L'inugami aurait sauvé le jeune tanuki des griffes de voyous voulant lui voler son argent, admiratif le jeune homme décida de faire de son sauveur son ami. Lorsque nous voyons Mikoto avec Banri, il ne semble pas dangereux ; il semble plutôt las devant le comportement espiègle se son ami. Une journée en fin d'après-midi, Banri part, vexé à cause de son ami et part vers Karuta pour rentrer, cette dernière sentit la force maléfique du jeune inugami. Ce dernier prononça une phrase éveillant pas mal de questions : même si les autres le découvrent, ce ne sera pas un problème... parce-que ce monde-ci est juste... un surplus du monde. Ce personnage mystérieux éveille beaucoup d'intérêt chez le lecteur, nous voulons en savoir plus sur lui. Du côté de la Maison Ayakashi, Ririchiyo sort voir Sorinozuka. Ils discutent, notamment de la réincarnation et le vieil ami de notre protagoniste montre son enthousiasme de rencontrer enfin la véritable Ririchiyo, celle de cette époque.

     

     

    Le «Cerisier Millénaire»

    À la fin de ce volume nous pouvons voir la vénérable Shimon réincarné avec sa servante Kuroe. Nous découvrons un nouveau lieu, qui semble être spirituel, avec un seul cerisier qui se nomme le «Cerisier Millénaire». Nous y voyons Mikoto en yokai comme lors de la parade nocturne, et ses paroles laissent à penser que Shimon a eu une vision et que la parade nocturne va de nouveau être lancée. Cette fin de tome nous ouvre plusieurs hypothèses sur la suite : nos protagonistes vont-ils mourrir une nouvelle fois ? Il y aura-t-il des survivants cette fois-ci qui vont assister à de nouvelles réincarnations ? Le prochain tome est en tout cas très attendu

     

     

     

     

    Voilà pour cette chronique que j'ai fait un peu en retard et je m'en excuse, j'ai dû relire le tome une centaine de fois pour comprendre un petit détail 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :